Poésie

L’oeuvre poétique de Camille Bryen, bien qu’elle s’étale sur une courte durée, fut riche en expérimentations.

Camille Bryen prône la poésie par tous et pour tous.

La poésie par tous, il le démontre dans son Anthologie de la poésie naturelle, qu’il publie avec et chez Alain Gheerbrant en 1949, et dans laquelle sont réunis les textes de poètes ouvriers.

La poésie pour tous, c’est par exemple en allant avec Raoul Ubac dans la rue pour transformer ses écrits en actes publics. La nuit du 13 février 1936, les deux artistes placardent ainsi Affichez vos poèmes, Affichez vos images sur les murs parisiens.

 

« La poésie se doit, de plus en plus, d’être mêlée à la vie »
(La Poésie partout)

« Ce n’est toujours qu’un mot que j’ai cherché,
Un soir j’ai composé tout un poème,
PUIS LES MOTS SONT ENTRES LES UNS DANS LES AUTRES »
(La Chair et les Mots)